A propos de moi

Bonjour je m’appelle Andine, j’ai 20 ans.   Actuellement je suis en pleine construction de mon projet professionnel au croisement du numérique, du social et de l’artistique. Je suis la formation « Parcours E-FABRIK’ » qui a pour but d’intégrer la fabrication numérique au sein du social, notamment du handicap, afin de créer des objets pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap. Pendant le parcours E-FABRIK’ j’ai effectué différents projets dont quelques uns sont présentés dans mes articles. Cette formation est une opportunité car je souhaite en apprendre davantage sur la fabrication numérique, comprendre les fonctionnalités, les modalités ainsi que les différentes perspectives d’évolution professionnelle ou artistique qu’offre ce secteur d’activité. De plus cela me permettra d’aiguiller mon choix d’orientation autour du numérique et de l’art mais également d’élargir mes compétences, ce qui serait pour moi un atout supplémentaire pour exceller dans ma future carrière.

J’ai intégré cette formation car j’approuve totalement le fait que l’on mette des personnes en situation de handicap en tant qu’acteurs « associés » de leur projet et non en tant que patients ou usagers. Le Parcours E-FABRIK’ me permet d’approcher un public avec lequel je n’ai pas eu l’occasion de collaborer auparavant et de me former dans un domaine qui est en pleine évolution. En effet, durant le Parcours E-FABRIK’ j’utilise toutes sortes de machines à commande numérique comme des imprimantes 3D, ainsi que des logiciels de modélisation 3D et 2D et des machines plus classiques telle que des perceuses, scie à onglets, etc.

Etant titulaire d’un BACCALAURÉAT Sciences technologiques de la santé et du social et ayant fait une première année de sociologie, cela m’a permis de cibler le secteur dans lequel je souhaite m’orienter. Faisant également partie d’une association de danses     Hip-hop art et sur le point d’obtenir l’intégralité du BAFA, je possède un bon sens relationnel, un esprit de partage et une volonté de transmettre plus qu’un savoir mais une culture à travers la danse. Travailler avec différents publics, répondre à leurs besoins et leurs attentes me permet de me sentir utile et épanouie. Je trouve qu’il n’y a rien de plus fructueux dans cette société que l’interaction positive d’un groupe ! Ce dynamisme, cette force du « travail ensemble », ce sont des critères que je retrouve dans les métiers du social. Voilà une des raisons pour lesquelles je souhaite m’orienter sur cette voie. Donc c’est pour cela que j’aimerais poursuivre dans une carrière qui suit cet état d’esprit et qui accorde ma passion de la danse et mon projet professionnel dans le social.